S’engager pour les quartiers

quartiers

Les essentiels du projet

Titre du projet : Concours « S’engager pour les quartiers »

Objectif principal : Récompenser des projets développés dans les quartiers PNRU, NPNRU ou PNRQAD, tous secteurs d’activité confondus, innovants et structurants et qui ont un impact économique, social et environnemental sur ces quartiers

Durée : Tous les ans depuis 2011

Territoire : France / Quartiers rénovés ou en cours de rénovation urbaine bénéficiant d’un programme de l’ANRU

Date limite de dépôt de dossier : 16 mars 2017 à minuit

Description

Logo-ANRU-web

Le Concours S’engager pour les Quartiers a été initié par la Fondation FACE et l’ANRU en 2011, en partenariat avec le CGET, l’Union Sociale pour l’Habitat, ENGIE et VINCI. Le concours, divisé en 4 catégories, récompense chaque année des projets développés dans des quartiers qui ont fait, ou vont faire, l’objet d’un renouvellement urbain. Ces projets montrent concrètement en quoi les territoires de la rénovation urbaine sont porteurs d’innovation sociale, de développement économique local et de cohésion sociale . Ils valorisent notamment la diversité des fonctions et des types d’habitat, l’ouverture sur le reste de la ville, la qualité des espaces publics, la possibilité pour leurs habitants d’être des citoyens à part entière.

  • Identifier et promouvoir des projets pérennes à potentiel, facteurs de dynamisme économique et de lien social dans les quartiers
  • Valoriser les projets co-construits par des acteurs publics et privés qui agissent de concert pour le renouveau économique, environnemental et social des quartiers
  • Modéliser et transférer les projets récompensés afin de démultiplier leur impact économique, social et culturel

Le Concours s’adresse à toute structure publique ou privée (association, collectivité, start-up, établissement public, entreprise hors Grand Groupe et filiales), implantée et/ou développant un projet dans les quartiers rénovés ou en rénovation urbaine. Les candidats présentent un projet répondant aux objectifs du concours et aux critères suivants :

• le projet pérenne est développé dans un quartier rénové ou en cours de rénovation urbaine
• le projet présente un intérêt économique, social, environnemental ou culturel pour le quartier
• le projet est co-construit par plusieurs acteurs locaux publics et/ou privés
• l’impact du projet (économique, social, environnemental, culturel) est tangible et mesurable

Le Concours récompense 4 projets nationaux dans les thématiques suivantes :

  • « Insertion professionnelle » parrainé par le CGET
  • « Habiter mieux, bien vivre ensemble » parrainé par l’Union Sociale pour l’Habitat
  • « Innovation sociale » parrainé par ENGIE
  • « Entrepreneuriat et développement économique local » parrainé par VINCI

4 prix nationaux d’une valeur de 10 000 euros sont attribués.
Le « Grand Prix ANRU 2017 » d’une valeur de 10 000 euros est attribué à l’un des 4 lauréats nationaux.

PRIX ENTREPRENEURIAT ET DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL, PARRAINÉ PAR VINCI

L’association RESO solidaire dont la coopérative éphémère du Bon Repas permet à 15 adultes du quartier de Rennes-Maurepas (Ille-et-Vilaine) d’expérimenter grandeur nature la création, la gestion et le fonctionnement collectif d’une entreprise de restauration-traiteur.
La Ville de Cusset (Allier) propose avec succès aux professionnels de son réseau « Made In Cusset » d’accompagner les habitants du cœur d’agglomération les plus éloignés de l’emploi vers une nouvelle activité.
La pépinière d’entrepreneurs RILE encourage la création d’entreprises par des femmes à Carpentras par l’intermédiaire d’un système de marrainage entre entrepreneuses confirmées et jeunes créatrices des quartiers de cette ville du Vaucluse.


PRIX INNOVATION SOCIALE, PARRAINÉ PAR ENGIE

L’association Le Bois de Deux Mains travaille à la création d’un chantier d’insertion autour de la seconde vie des livres dans l’agglomération de Soissons. L’idée, à travers, ce projet est de créer des emplois, favoriser la lecture et ainsi lutter contre l’exclusion du fait de l’illettrisme.
L’association Ph’Art et Balises de Marseille projette d’organiser des ateliers de lecture-écriture avec une dimension artistique (plastique et vidéo) et ludique pour travailler sur les problèmes d’acquisition des compétences de bases des 6 à 16 ans en difficultés scolaires ou en décrochage dans les quartiers Grand-Saint-Barthélémy (Picon-Busserine et Font-Vert), Saint-Lazare et Cité des Tuileries.
L’association Biclou porte un projet de conciergerie solidaire à Montauban et veut démocratiser le bien-vivre ensemble, tisser du lien entre les habitants, favoriser l’insertion sociale et l’emploi en proposant toutes sortes de services aux habitants et aux commerçants de la préfecture du Tarn-et-Garonne. Le tout sur deux roues.


PRIX INSERTION PROFESSIONNELLE, PARRAINÉ PAR LE CGET

L’association Efficience 59 a initié la création d’une agence de communication solidaire afin de faire du numérique un tremplin pour l’insertion des publics en difficulté dans les quartiers prioritaires de l’agglomération de Maubeuge-Val de Sambre (Nord). Une initiative portée par des habitants bénévoles.
L’association REED a mis en place un atelier de transformation de palettes usagées pour confectionner du mobilier en bois dans sa recyclerie de Rillieux-la-Pape (agglomération lyonnaise). Le projet vise à diversifier les parcours de la quinzaine de personnes issues des quartiers prioritaires auxquelles la structure propose des contrats d’insertion chaque année.
La start-up Betool est une plateforme web qui permet aux particuliers de faire face aux tracas du quotidien en trouvant un intervenant professionnel ou un particulier disponible et compétent pour résoudre un imprévu tout en valorisant les talents des personnes en recherche d’emploi et des jeunes déscolarisés en région parisienne.


PRIX HABITER MIEUX, BIEN VIVRE ENSEMBLE, PARRAINÉ PAR L’UNION SOCIALE POUR L’HABITAT

L’association Couleurs citoyennes de Carcassonne (Aude) projette la création d’un Jardin imaginaire dans les quartiers prioritaires La Conte et Ozanam. Ce jardin pouvant prendre des formes diverses (espace ludique, potager, oeuvres d’art, mobilier urbain…) vise à donner vie à l’imaginaire collectif et à le matérialiser au sein de l’espace public.
La start-up Yoyo, plateforme digitale et collaborative, a pour objectif de doubler les taux de recyclage du plastique en ville – là où ils sont les plus faibles – en assurant une traçabilité des déchets et en récompensant les habitants qui trient plus et mieux via des récompenses à Lyon.
La SCIC BicyclAide déploie des activités autour de la réparation et du réemploi de vélos, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et dans l’ensemble de la région parisienne. La structure facilite notamment la mobilité des personnes à faibles ressources, organise des ateliers d’auto-réparation de vélos dans les quartiers et monte actuellement une vélo-école.

Insertion professionnelle :

  • Rêv’elles (tous les quartiers d’Ile de France) : un parcours d’accompagnement destiné aux jeunes filles de 16 à 20 ans dont l’objectif est de développer leur potentiel via l’élaboration d’un projet professionnel, en accord avec leur personnalité et leurs ambitions

Vie quotidienne et lien social :

  • Centre social du Vermandois : (Saint-Quentin) : son projet « Solida Cité » recouvre un ensemble d’actions solidaires créatrices de lien social et de mieux-vivre ensemble dans le quartier. Avec un leitmotiv qui guide l’action au quotidien : « la solidarité comme réponse face à la précarité ».

Prix innovation sociale :

  • Vers un Réseau d’Achat en Commun (Villeurbanne et Lyon) : une association qui favorise le groupement d’achat et qui permet aux habitants d’accéder à des produits de qualité à prix raisonnables, grâce à la négociation de prix de groupes. VRAC offre aux habitants de ces quartiers la possibilité de s’inscrire dans un mode de consommation durable et responsable.

Création d’activité et développement économique :

  • Association Créative (Garges-Lès-Gonesse) : elle utilise son Bus « L’Initiative » pour sensibiliser les habitants des quartiers à la création d’entreprise et les informer sur les dispositifs d’accompagnement vers l’emploi et la formation

Grand prix ANRU 2015 :

  • Vers un Réseau d’Achat en Commun

 

Partenaires nationaux

CGET

USH_SIGN_INSTIT