Fondation Égalité-Mixité

MixiteMetiersFACE_logoweb

En juillet 2014, sous l’impulsion de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des femmes, Axa, ENGIE, Michelin et Orange créent la « Fondation Égalité-Mixité » sous égide de FACE afin de promouvoir l’égalité professionnelle et la mixité des métiers.

 

Contexte et missions

Cette fondation a pour ambition de financer des actions, sous l’angle exclusivement de l’innovation, favorisant la mixité des métiers ainsi que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans le monde professionnel.

La première action financée par la Fondation Égalité-Mixité fut une campagne nationale de communication « Mixité des métiers : Au travail, c’est le talent qui compte ! » visant à faire évoluer l’image des métiers dans l’esprit des employeurs comme des salarié-e-s et faire progresser la mixité dans le monde professionnel, en lien avec la plateforme d’actions pour la mixité des métiers (voir encadré).

La campagne, signée par l’agence Citizen Republic, a été soutenue par le Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes et par le Syndicat National de la Publicité Télévisée (SNPTV). Le SNPTV regroupe les huit principales régies publicitaires de la Télévision Française : TF1 Publicité, M6 Publicité, France Télévisions Publicité, Canal+ Régie, TMC Régie,  Next Régie, Lagardère Publicité et Viacom.

 

En savoir plus sur la campagne Mixité des métiers

 

 A propos de la plateforme d’actions pour la mixité des métiers Jean-Marc Ayrault avait annoncé que 2014 serait l’année pour la mixité professionnelle. Aujourd’hui, seuls 12 % des Français travaillent dans une filière mixte. L’objectif fixé par le Premier ministre était d’atteindre un tiers des métiers d’ici à 2025. Plus de la moitié des femmes se regroupent dans seulement 12 familles professionnelles sur 87. Pour tenter une meilleure répartition dans les métiers, le Gouvernement a lancé le 6 mars une plateforme d’actions pour la mixité des métiers avec une trentaine de partenaires, dont des régions, des entreprises et des fédérations professionnelles.
En savoir plus sur la plateforme d’actions