Les Points Conseil Budget : un relai contre le surendettement

 
 

En 2016, la Fondation FACE s’engage dans la lutte contre le surendettement.  

En France, le nombre de dossiers de surendettement ne recule pas et chaque année, ce sont plus de 220 000 dossiers qui sont déposés devant la Commission de surendettement. En 2015, ce sont plus d’1,5 millions de ménages en France qui se trouvent dans une situation assimilable au surendettement.

Malgré les idées reçues, toutes les catégories socio-professionnelles y sont confrontées. Plusieurs études de la Banque de France le démontrent : employés (34 %) et ouvriers (24,3 %) sont fortement concernés par ce problème, de même que les chômeurs/personnes sans emploi (28,7 %), les jeunes (53,1% des 35 à 54 ans), et les moins jeunes (30% des plus de 55 ans). Les accidents de la vie comme la maladie, le divorce ou la perte d’emploi sont les principales causes de cette situation qui reste difficilement anticipable.

Pour stopper cette spirale du surendettement, l’une des solutions à disposition est de réagir rapidement pour ne pas aggraver sa situation. Toutefois, il reste à trouver le bon interlocuteur qui permettra de faire ce qu’il faut et d’envisager les bonnes solutions.

C’est la stratégie choisie par le Plan de lutte contre la pauvreté et l’exclusion de 2009, via le Ministère de l’économie et des finances ainsi que le Ministère de la Cohésion sociale. Il s’est emparé de cette question vitale de la réactivité et du suivi des victimes du surendettement en proposant un nouveau relais clairement identifié : les Points Conseil Budget (PCB).

Nouvel outil créé pour prévenir les parcours pouvant conduire au surendettement, les PCB amorcent une nouvelle approche de l’accompagnement des publics , avec pour objectif la création d’un réseau actif de coopération entre structures engagées.

Deux niveaux d’intervention structurant cette approche sont à retenir :

  • Les PCB1 ont vocation à recevoir du public en recherche d’information et de conseils sur la gestion de leur budget, mais aussi à réaliser des diagnostics budgétaires pour leur proposer différentes solutions (suivi d’un budget prévisionnel, ouverture de droits, aide/médiation aux factures impayées, etc).
  • Les PCB2 servent de soutien aux PCB 1 pour traiter des demandes plus complexes (surendettement, intermédiation multi-créanciers, etc).

En reconnaissance de l’expertise et du savoir-faire de FACE sur l’accompagnement des populations vulnérables, 6 structures du réseau FACE ont été choisies pour intégrer l’expérimentation : FACE Calaisis, FACE Flandre-Maritime, PSPE de Lille, FACE Thiérache, FACE Vosges et FACE Alsace.

Pour plus d’information, contacter Manon Robin, m.robin@fondationface.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour bloquer les robots et les commentaires indésirables, nous demandons à l\\\\\\\\\\\\\\\'internaute d\\\\\\\\\\\\\\\'effectuer une opération simple avant de poster son message. Merci de votre compréhension.