Les structures FACE


Dans le cadre d’une contractualisation avec une collectivité territoriale (ville, agglomération, département, région…), FACE crée et agrée un Club d’entreprises structuré en association locale FACE.

Chaque Club est présidé par un chef d’entreprise et animé par un directeur et son équipe. Composé de petites, moyennes et grandes entreprises, le Club travaille en partenariat avec les parties prenantes en direction des territoires et des populations touchées par l’exclusion. Il se mobilise sur des actions concrètes dans un ou plusieurs champs (Dans l’entreprise, Pour l’emploi, À l’école, Au quotidien, Avec les acteurs du territoire) et partage une éthique définie dans une charte validée et signée par tous les présidents de Clubs.

Le Club a pour missions principales :

  • La mobilisation des entreprises locales qui souhaitent développer des actions concrètes de lutte contre les exclusions, la discrimination et la pauvreté sur leur territoire
  • L’émergence et l’expérimentation d’opportunités d’actions communes pouvant être menées au niveau local
  • L’adaptation au contexte local de dispositifs ayant été expérimentés et validés par d’autres Clubs FACE
  • Le suivi, le soutien, la coordination, l’évaluation et la capitalisation des projets locaux

Le Club FACE est aussi un lieu de réflexion et d’échanges entre dirigeants d’entreprises. Sont abordés les problèmes qui se posent aux entreprises et à leur environnement local, notamment en termes de RSE. C’est un lieu de partage où chacun peut examiner des opportunités et des idées, élaborer des projets et piloter des actions.

FACEcité, Médiance, PSP (Point Services aux Particuliers)

Les structures de médiation sociale sont adossées ou associées à un Club FACE. Plates-formes multiservices d’aide aux habitants et lieux de proximité, elles mettent en place des actions concrètes au bénéfice des habitants des quartiers de la politique de la ville et développent avec les entreprises la médiation sociale sur le territoire.

Elles se donnent pour mission de résoudre les difficultés de vie qui peuvent être un frein à l’emploi ou à la formation. Par exemple, FACE Calaisis organise des programmes de lutte contre la précarité énergétique auprès des habitants des quartiers. Ce programme vise à développer des actions de prévention en matière de maîtrise des consommations d’énergie et à accompagner les personnes en difficulté de paiement.

 

Les SIAE (Structures d’Insertion par l’Activité Économique) sont des entreprises de production de biens ou de services, se situant dans le secteur concurrentiel marchand, mais dont la finalité est avant tout sociale. FACE a créé et développé, via ses Clubs, un certain nombre de structures d’insertion dans différents domaines.

La Boutique du Linge a été relancée par FACE Loire en 2002 et emploie 20 salarié-e-s en insertion. Après un parcours de réflexion, de choix professionnels et d’actions, les salarié-e-s sont accompagné-e-s dans ses démarches de recherche d’emploi.

Le même club a créé la SIAE Saint-é Services en 2007 et Autour du Linge en 2011. Elles emploient toutes les deux 5 salarié-e-s en insertion et dynamisent le retour à l’emploi.

En novembre 2011, FACE Calaisis a ouvert une Ressourcerie . Cette SIAE accueille 8 salarié-e-s en emploi d’insertion, dont le travail consiste à réparer et customiser des objets qui sont revendus à des prix avantageux à des personnes en difficulté.

 

Un groupement d’employeurs est un regroupement d’entreprises qui décident de s’associer pour embaucher le personnel qu’elles ne peuvent pas embaucher seules à temps plein ou toute l’année. 3 GE ont vu le jour dans le Réseau FACE, portés par les Clubs en région.

Le GEIQ MDS ou « Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification aux Métiers De Services », créé en 2000 par FACE Lille, a pour objectif de favoriser le retour à l’emploi de jeunes sans qualifications. Les bénéficiaires, au nombre de 30 par an, signent un contrat de professionnalisation avec une entreprise membre du GEIQ. Forts d’une expérience professionnelle et d’une formation, ils sont en général embauchés par l’entreprise qui les a accueillis.

En mars 2013, FACE Grand Besançon est à l’initiative d’un Groupement d’employeurs interprofessionnel : INTERPRO-FACE. Paulo Cameijo, président de FACE Grand Besançon, préside cette association qui permet de mutualiser les heures de travail des salariés entre plusieurs entreprises industrielles afin de pallier les difficultés de recrutement et le manque de main d’œuvre qualifiée, ainsi que les besoins saisonniers. INTERPRO-FACE agit pour une nouvelle forme d’organisation du travail visant à maintenir l’emploi et à renouveler les compétences.