Mise en place du projet TEKNIK

 
 

Le vendredi 3 avril 2015, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche réunissait dans son ministère Gérard Mestrallet, Président de FACE,  les représentants de grands groupes français des secteurs techniques et industriels et de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) dans l’optique de créer la Fondation TEKNIK sous égide de FACE.

Faire redécouvrir la culture technique et industrielle aux jeunes

Trop souvent stigmatisé, le secteur de l’industrie a été délaissé par les jeunes générations mais aussi par les structures scolaires, en particulier lors des phases d’orientation. Pourtant, il représente un vivier d’emplois important et un levier majeur d’insertion sociale et professionnelle pour les jeunes. Le projet TEKNIK a pour rôle de redonner goût à cette culture et de gommer les stéréotypes liés à ces métiers, notamment sur les questions d’égalité des chances et de mixité.

Llogo PIA’objectif de la Fondation est de recueillir des fonds afin d’accompagner et sensibiliser 100 000 collégiens et lycéens, principalement en zone d’éducation prioritaire (REP et REP+) sur les 5 prochaines années. Avec la participation des acteurs de l’orientation scolaire, les experts de la culture scientifique (CNAM, musée des Arts et Métiers), technique et industrielle, les petites et grandes entreprises et en cofinancement avec le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), TEKNIK va permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives d’orientation aux élèves en créant de nouvelles vocations professionnelles.

TEKNIK c’est 100 000 jeunes bénéficiaires, 3 500 collaborateurs d’entreprises mobilisés dans 14 champs industriels, 4 000 enseignants sensibilisés et au minimum 15 régions engagées. L’innovation de cette action réside dans la mise en œuvre d’une approche d’intervention en classe novatrice, scénarisée, motivante pour toutes les parties prenantes (professionnel-le-s d’entreprise, bénéficiaires, enseignants) et susceptible de créer des vocations chez les jeunes.

Une mobilisation nationale porteuse d’avenir

NAJAT3Ce vendredi, étaient présents autour de la table des représentants des  entreprises EDF, Rexel, Vinci, Safram, PSA, DELL, DCNS, Fondation RATP mais aussi du GIFAS, de l’UIMM et d’organismes sous tutelle de l’Education Nationale (ONISEP). Avec la présence de Gérard Mestrallet, Président de FACE et PDG de GDF SUEZ, Najat Vallaud-Belkacem, Louis Gallois et Anne Lauvergeon.

 

 

Pour plus d’information contactez c.blachier@fondationface.org

Suivez la page twitter du projet

Photos © Philippe Devernay / MENESR

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour bloquer les robots et les commentaires indésirables, nous demandons à l\\\\\\\\\\\\\\\'internaute d\\\\\\\\\\\\\\\'effectuer une opération simple avant de poster son message. Merci de votre compréhension.