Les entreprises engagées dans la lutte contre la pauvreté

 
 

Mardi 14 octobre, le Président de la République a rassemblé les acteurs engagés contre la pauvreté pour établir un bilan du Plan pluriannuel de lutte contre le pauvreté et pour l’inclusion sociale et pour lequel FACE est partenaire depuis l’origine (janvier 2013).

Dans les locaux de l’Agence du Don en Nature, à Clichy, la rencontre a permis de recueillir la parole des responsables d’organisations engagées sur ce champ (EMMAUS, FNARS, Secours Catholique, Restos du Cœur, ATD quart Monde, UNML, Fondation Abbé Pierre, Secours Populaire, collectif ALERTE, FACE …), en présence de Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion et de François CHEREQUE, chargé du suivi du Plan Pluriannuel.

Aux côtés des associations de solidarité, le Délégué Général de FACE, Vincent BAHOLET, seul représentant des entreprises, a rappelé la nécessité d’associer les acteurs économiques dans la lutte contre la pauvreté et a présenté les innovations engagées par le Réseau FACE sur ce champ : portage des Points Conseils Budget, formation d’1 million de personnes contre la précarité énergétique dans le cadre du Service Civique ou encore l’accompagnement des travailleurs pauvres.

Si « le bilan est globalement positif » pour François CHEREQUE, il est mitigé pour d’autres. Ce résultat annonce l’ampleur et la complexité de ce plan mais surtout l’urgence d’agir, car, comme le rappelle le collectif ALERTE, « la pauvreté s’étend et s’intensifie en France de jour en jour ».

 

Qu’est-ce que le plan pluriannuel contre la pauvreté ?

Le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale a été adopté en Comité interministériel de lutte contre les exclusions (Cile) le 21 janvier 2013, à la suite de la tenue d’une conférence nationale les 10 et 11 décembre 2012. Ce plan se structure en 3 axes complémentaires : le premier met l’accent sur la prévention, le deuxième sur les actions d’accompagnement et d’insertion, et le troisième est consacré aux questions de gouvernance des politiques de solidarité. Le plan regroupe 61 mesures, qui empruntent à 7 « paquets thématiques » différents (accès aux droits, emploi, hébergement-logement, santé, enfance et famille, inclusion bancaire et surendettement, gouvernance des politiques de solidarité).

En savoir plus sur le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale 

3 Comments
  • Pingback: Les entreprises engagées dans la lutte c...

  • Etonnant, les DOM-TOM ne font pas partie de la France!
    Et pourtant ils ont un taux de pauvreté très très élevés…………

  • Merci pour votre excellent billet que j’ai bien apprécié et je voudrais ajouter ceci. Pourquoi devons-nous lutter pour la simple survie ? N’est-ce pas une question importante qu’affront l’humanité à chaque jour ? Pourquoi doit-on gagner sa vie au lieu de la créer ? Avons-nous oublié quelque chose concernant notre pouvoir ?

    La première chose qu’il faut comprendre à propos de la vie, c’est qu’aucune situation n’est bonne ou mauvaise. Elle est, tout simplement. Alors, pourquoi porter des jugements de valeur sur les évènements, sur les circonstances, sur la réalité ? La deuxième chose qu’il faut comprendre, c’est que toutes les situations sont temporaires. Rien ne reste le même, rien ne demeure fixe ou statique. De quelle façon une situation ou une réalité change ? Pour changer votre réalité, vous devez d’abord faire un choix nouveau. Vous tourner vers une pensée plus élevée à propos de vous-même. De vous imaginer ce que vous seriez si vous viviez cette pensée de vous à chaque jour.

    Ce sont les attentes qui nous rendent malheureux et ce sont nos propres créations choisies librement qui nous rendent heureux. La pauvreté est de croire que les autres doivent ou sont obligés de faire quelque chose pour notre survie ou notre bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour bloquer les robots et les commentaires indésirables, nous demandons à l\\\\\\\\\\\\\\\'internaute d\\\\\\\\\\\\\\\'effectuer une opération simple avant de poster son message. Merci de votre compréhension.