Blog Archives

En 2016, la Fondation FACE s’engage dans la lutte contre le surendettement.  

En France, le nombre de dossiers de surendettement ne recule pas et chaque année, ce sont plus de 220 000 dossiers qui sont déposés devant la Commission de surendettement. En 2015, ce sont plus d’1,5 millions de ménages en France qui se trouvent dans une situation assimilable au surendettement.

Malgré les idées reçues, toutes les catégories socio-professionnelles y sont confrontées. Plusieurs études de la Banque de France le démontrent : employés (34 %) et ouvriers (24,3 %) sont fortement concernés par ce problème, de même que les chômeurs/personnes sans emploi (28,7 %), les jeunes (53,1% des 35 à 54 ans), et les moins jeunes (30% des plus de 55 ans). Les accidents de la vie comme la maladie, le divorce ou la perte d’emploi sont les principales causes de cette situation qui reste difficilement anticipable.

Pour stopper cette spirale du surendettement, l’une des solutions à disposition est de réagir rapidement pour ne pas aggraver sa situation. Toutefois, il reste à trouver le bon interlocuteur qui permettra de faire ce qu’il faut et d’envisager les bonnes solutions.

C’est la stratégie choisie par le Plan de lutte contre la pauvreté et l’exclusion de 2009, via le Ministère de l’économie et des finances ainsi que le Ministère de la Cohésion sociale. Il s’est emparé de cette question vitale de la réactivité et du suivi des victimes du surendettement en proposant un nouveau relais clairement identifié : les Points Conseil Budget (PCB).

Nouvel outil créé pour prévenir les parcours pouvant conduire au surendettement, les PCB amorcent une nouvelle approche de l’accompagnement des publics , avec pour objectif la création d’un réseau actif de coopération entre structures engagées.

Deux niveaux d’intervention structurant cette approche sont à retenir :

  • Les PCB1 ont vocation à recevoir du public en recherche d’information et de conseils sur la gestion de leur budget, mais aussi à réaliser des diagnostics budgétaires pour leur proposer différentes solutions (suivi d’un budget prévisionnel, ouverture de droits, aide/médiation aux factures impayées, etc).
  • Les PCB2 servent de soutien aux PCB 1 pour traiter des demandes plus complexes (surendettement, intermédiation multi-créanciers, etc).

En reconnaissance de l’expertise et du savoir-faire de FACE sur l’accompagnement des populations vulnérables, 6 structures du réseau FACE ont été choisies pour intégrer l’expérimentation : FACE Calaisis, FACE Flandre-Maritime, PSPE de Lille, FACE Thiérache, FACE Vosges et FACE Alsace.

Pour plus d’information, contacter Manon Robin, m.robin@fondationface.org

No Comments

En France, 28% des personnes en âge de travailler ont déjà perdu un emploi ou une formation en raison de problèmes de mobilité. A l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre 2015, le Laboratoire de la Mobilité inclusive attire l’attention sur l’importance du Conseiller mobilité insertion : un métier qu’il vise à intégrer dans un parcours universitaire pour le valoriser et le professionnaliser. L’enjeu : former les conseillers à mieux aider les 50% de personnes en insertion qui ont déjà dû refuser un emploi pour des problèmes de mobilité.

 

Un acteur clé pour la mobilité des plus fragiles

Pour les publics les plus fragiles, les problèmes pour se déplacer constituent un frein majeur pour le maintien ou le retour à l’emploi. Le conseiller mobilité devient alors un acteur clé pour aider ces personnes à se déplacer selon leurs besoins. Donner une formation officielle et reconnue à ces acteurs leur permettra de mieux accompagner les bénéficiaires, mais aussi de rendre le métier plus attractif car intégré dans un parcours professionnel reconnu.

Une équipe pluridisciplinaire au sein du Laboratoire de la mobilité inclusive, composée d’acteurs opérationnels et d’universitaires travaille à l’élaboration d’une formation adaptée qui donnera lieu à un diplôme universitaire à compter de septembre 2016.

 

Emploi et problèmes de mobilité en France , 5 chiffres pour comprendre :

  • 7 millions de personnes en âge de travailler sont concernées par les problèmes de mobilité.
  • 50% des personnes en insertion ont déjà dû refuser un emploi ou une formation faute de moyen pour s’y rendre.
  • 28% des personnes en âge de travailler ont déjà perdu un emploi ou une formation en raison de problèmes de mobilité.
  • 70% des actifs craignent de perdre leur emploi ou leur formation en raison de problèmes de mobilité.
  • 41% des employeurs ont des difficultés à pourvoir un emploi pour des raisons de mobilité.

 

Pour une diversification des modes de déplacement

La semaine européenne de la mobilité invite à utiliser de nouveaux moyens de transports : transports en communs, covoiturage, autopartage, vélo, pour une mobilité plus durable. Le conseiller mobilité répond à cet enjeu de diversification des modes de déplacements auprès de ceux qui en ont le plus besoin.

Le Conseiller Mobilité Insertion s’adresse à toute personne engagée dans une démarche d’insertion ou rencontrant des difficultés pour se maintenir dans une situation sociale et professionnelle stable : les demandeurs d’emplois, les jeunes inscrits en Mission Locale ou en parcours d’insertion, les intérimaires, etc. En fonction de la situation du bénéficiaire, le conseiller propose un accompagnement personnalisé, et l’oriente vers les services mobilité adaptés –prêt ou acquisition d’un véhicule, développement de compétences pour l’accès aux transports… Le taux de succès de retour à l’emploi est proche de 50% pour un accompagnement d’une durée de 4 mois.

 

 

 

A propos du Laboratoire de la Mobilité inclusive

Créé en 2013, à l’initiative de Wimoov et de Total, le Laboratoire de la Mobilité inclusive a pour objectif de rassembler et d’associer de grands acteurs publics et privés concernés par la mobilité, le transport, l’insertion professionnelle et sociale. La mission du Laboratoire est d’analyser les difficultés quotidiennes rencontrées par les publics les plus fragiles et de proposer des solutions innovantes et adaptées à leurs besoins.

15 membres composent aujourd’hui le Laboratoire de la Mobilité inclusive : ADEME, AG2R La Mondiale, CNML, FACE, FARE, FASTT, Keolis, MACIF, Michelin, Pôle emploi, Fondation PSA Peugeot Citroën, Secours Catholique, Total, Transdev, Wimoov.

 

En savoir plus : www.mobiliteinclusive.com
Télécharger le communiqué de presse

No Comments

Dans le cadre du projet « 30 emplois d’avenir pour lutter contre la précarité énergétique » lancé en janvier 2014, la Fondation FACE a développé un appartement pédagogique virtuel afin de sensibiliser un grand nombre de personnes aux économies d’énergie. Cet outil a été présenté officiellement mercredi 24 juin à Calais, en présence d’entreprises partenaires (Total, Lyonnaise des eaux).

 

Digitaliser pour mieux essaimer

faceileavivreL’appartement FACE’ile @ vivre est largement inspiré des appartements pédagogiques physiques présents dans le Réseau FACE depuis quelques années. Le Club FACE Calaisis a créé son appartement témoin en 2010. Il accueille 1000 personnes par an afin de les accompagner dans leur consommation d’énergie au quotidien.

Pour donner une dimension plus importante au concept, la Fondation FACE a travaillé, en collaboration avec les Clubs et des bénéficiaires, sur une application innovante, souple et pédagogique.

 

  Il faut utiliser au maximum les possibilités du numérique pour lutter contre l’exclusion.
François Durollet DGA-Directeur du développement - FACE

Développée par Simplon.co, l’application installée sur tablette reproduit un appartement composés de différentes pièces à vivre : salon, cuisine, chambre, salle de bain et cellier. Chaque pièce intègre des « hotspots » cliquables filtrés selon la catégorie choisie : maîtrise des énergies, usages de l’eau, sécurité domestique/confort et autonomie des seniors. Questions, illustrations et conseils apparaissent au fur et à mesure de la visite virtuelle.

Afin de garantir une meilleure appropriation, l’outil a été construit avec les habitants, sous la forme d’ingénierie participative. Focus groupe, tests, retours… l’application est pensée pour, par et avec les utilisateurs. Utilisée en phase expérimentale par des médiateurs FACE en visites à domicile et lors de réunions collectives, l’application sera dans un deuxième temps mise à disposition de toute structure intéressée (structure de médiation, école, entreprise…).

 

60 personnes présentes au lancement

Entreprises, bénéficiaires, médiateurs, représentants de Clubs FACE et de la Fondation… toutes les parties prenantes étaient présentes lors du lancement de l’appartement sur écran géant, dans les locaux du centre commercial Cœur de vie à Calais.

pano_appartement

Hans Ryckeboer, Directeur Général de l’Office Public de l’Habitat de Calais

 

Entre deux allocutions d’entreprises partenaires et d’élus, une démonstration de l’outil a été faite devant une assemblée attentive et participative. Combien consomme une télé en veille ? Combien de litres utilise une chasse d’eau de base ? Des questions auxquelles la foule ne répondra jamais correctement, preuve que l’éducation sur la consommation d’énergie et d’eau a encore du chemin à parcourir.

 

En savoir plus sur le projet

1 Comment

Grâce au soutien du Fonds Européen d’Intégration (FEI), la Fondation Agir Contre l’Exclusion a mené un travail d’accompagnement d’un an auprès des migrants arrivés depuis peu en France dans leur processus d’intégration dans les domaines économique, culturel, éducatif et social.

Ce projet comportait 3 types d’actions : la réalisation d’un guide d’information pour l’accès des primo-arrivants, l’accueil de ces publics au sein des structures FACE et de leurs partenaires et la réalisation d’ateliers d’animation concernant les démarches quotidiennes.

 

Une initiative FACE

C’est dans ce cadre que la Fondation FACE et les Clubs FACE Calaisis, FACE Flandre Maritime, FACE Hérault, FACE Saint-Omer, FACE Var, FACE Vaucluse et les Points de Services aux Particuliers (PSP) de Lille Métropole et de Saint-Quentin-en-Yvelines ont travaillé à l’élaboration d’un guide d’accueil aux migrants ayant pour rôle d’orienter et d’accompagner les migrants dans leurs démarches au quotidien :

– L’obtention du titre de séjour

– Le logement

– Le travail

– Les soins médicaux

– L’école

– Les transports, la téléphonie…

 

Un nouveau support pour un meilleur accompagnement

La réalisation de ce guide pratique a été conçue de façon pédagogique et accessible à tous. L’utilisation de nombreuses illustrations et d’informations claires, permettent une meilleure appréhension du guide.

1000 migrants ont été accompagnés Clubs FACE dans leurs démarches au quotidien grâce à ce document.

Découvrez le guide pratique à l’attention des migrants (pdf)

Si vous voulez commander le guide, merci d’envoyer un mail à accueil-face@fondationface.org

No Comments
Logo-FEI

Ce projet est cofinancé par le Fonds européen d’intégration

FACE accompagne les primo-arrivants dans leur accès aux droits. Cette action, cofinancée par le Fonds Européen d’Intégration, implique 8 sites d’accueil des Points de Services aux Particuliers : Flandres (Grande-Synthe, Dunkerque), Calaisis, PSPE de Lille, PSP de Saint-Quentin en Yvelines (Trappes), Hérault (Montpellier), Var (Toulon) et enfin Vaucluse (Avignon) par ailleurs chargé du pilotage opérationnel des actions.

L’opération vise à développer 5 actions : un guide relatif aux droits pour les primo-arrivants, à accueillir ces derniers au sein des accueil PSP des sites précités, à tenir des permanences d’information chez des tiers partenaires, à développer des ateliers éducatifs sur divers thèmes (exemple : éducation budgétaire, maîtrise des dépenses d’énergie et d’eau…) et à effectuer un retour d’expérience et une capitalisation en vue de pérenniser la démarche.

 

No Comments

Nos partenaires