Interview programme « EVE »

//Interview programme « EVE »

Interview programme « EVE »

Interview de Anne Thévenet, Directrice Artistique et Editorial et de Valérie Hernandez Amalou, Responsable Leadership programmes et communication du programme « EVE »

  • Pourquoi avez-vous créé ce réseau ? à l’initiative de qui ?

Danone n’a pas à proprement parler un réseau de femmes. Il y a eu des tentatives de réseaux internes mais ils n’ont jamais abouti car il y a une forte culture de l’informel dans l’entreprise. Il y a une dizaine d’années, sous l’impulsion de Franck Riboux, l’entreprise a fait le choix de lancer le programme Eve. Celui-ci est un programme de leadership féminin. C’est la prégnance du plafond de verre et les difficultés à passer outre qui ont été à l’origine de ce programme interentreprise. Franck Riboux nous  a demandé à Muriel Pénicaud et moi-même (Anne Thévenet) de créer un programme de leadership. Avec des profils très complémentaires (je viens de la publicité et Muriel Pénicaud des ressources humaines), nous avons créé un programme riche et complet qui permet aux femmes de prendre confiance en elles et aux hommes de prendre conscience des difficultés spécifiques auxquelles les femmes doivent faire face.

  • Comment s’organise le programme ?

Le programme Eve est un programme sur deux jours et demi. Il est pensé autour de trois axes : moi (identification de mes forces), moi et les autres (comment je m’exprime, je négocie ou je présente mes idées aux autres), moi et le monde (témoignages de femmes rôle-model, de femmes inspirantes qui racontent leurs parcours, leurs succès comme leurs échecs). Des ateliers transversaux viennent compléter le programme, par exemple comment la communication non violente aide à prendre confiance en soi ; exprimer sa gratitude…

Suite au séminaire en présentiel nous avons une forte animation de la communauté via des formations en ligne mais également d’autres moments de rencontres, de conférences… Nous avons également lancé un programme de mentoring interentreprise, Eve to Eve, où une personne senior mentore deux personnes plus junior.

  • Qui sont les participant.e.s à votre programme ? Et comment peut-on y participer ?

Tout d’abord rappelons que c’est un programme de leadership féminin auquel 20 % d’hommes participent. Ce chiffre n’a pas été choisi au hasard. Il correspondait lors de la création du programme au nombre de femmes présentes dans les instances dirigeantes des entreprises. Participer au programme Eve permet aux hommes de vivre l’expérience de la minorité.

Le programme Eve a sept partenaires : Danone, le Crédit Agricole, KPMG, L’Oréal, Orange, la SNCF, la Caisse des dépôts. Une trentaine de collaborateur.trice.s de chaque partenaire participent chaque année à Eve. Le choix des participant.e.s est à la discrétion des partenaires, cela peut être des femmes ou des hommes identifié.e.s comme ayant de forts potentiels exécutifs, des hommes qui ont besoin de mieux comprendre l’égalité femmes-hommes… Il faut juste que la personne ait une certaine séniorité (poste de direction, management d’équipe…).

Le programme est financé par les entreprises partenaires. Elles paient 3 000 euros par an par collaborateur.trice impliqué.e dans le programme.

  • Comment se préparent et s’organisent vos sessions de formation ?

Nous n’avons pas recours à une agence pour créer nos sessions. Nous sommes une petite équipe de 5 personnes chez Danone qui travaillons à l’organisation du programme. Nous sommes bien identifiées et appréciées par les participant.e.s.

Avant d’organiser un programme nous préparons une session « à blanc » pour entendre toutes les prises de parole et bien préparer les workshops. Comme ça il n’y a pas de surprise le jour J. Par ailleurs le programme Eve laisse beaucoup de place à l’informel. Ces temps d’échanges favorisent les liens entre les participant.e.s.

  • Quels sont les objectifs du programme Eve ?

Les objectifs du programme Eve sont à la fois à l’échelle des participant.e.s mais également des entreprises qui les emploient. Pour les individus, participer au programme Eve c’est prendre conscience de son potentiel, se voir comme un acteur de son propre développement, percevoir les freins que l’on s’impose inconsciemment dans son parcours professionnel. C’est un vrai travail de fond sur le développement personnel. Pour les entreprises, le programme permet d’accroitre la visibilité des bénéfices liés à la mixité, de mieux percevoir ce que cela apporte aux organisations.

  • Quelles sont les actions dont vous êtes le plus fière ? / Comment évaluez-vous votre impact ?

Depuis la création du programme nous avons eu plusieurs résultats emblématiques. Tout d’abord l’évaluation qualitative de 9/10 faite par les participant.e.s à la fin de chaque session perdure dans le temps et nous pousse à continuer dans notre action. Autre succès, Virginie Abadie-Dalle a créé le Réseau SNCF au Féminin suite à sa participation à Eve. Voir des femmes oser créer leurs projets suite à Eve, c’est une belle fierté.

  • Comment animez-vous votre communauté ?

Il y a une forte animation de la communauté via les réseaux sociaux (groupe LinkedIn, page Facebook, comptes Instagram et Twitter…). Le webmagazine est suivi par 40 000 personnes par mois et la newsletter mensuelle est reçue par 10 000 personnes. On donne la parole aux femmes. Une centaine d’influenceuses du monde entier contribuent à leurs contenus.

Nous sommes également beaucoup sollicité.e.s par des partenaires extérieurs – par exemple l’OCDE – pour présenter le programme Eve, parler de la mixité…

  • Le programme Eve est-il duplicable ?

Chaque année il y a une promotion du programme Eve à Evian en octobre. Et depuis 2015 Eve existe aussi en Asie. Les fondamentaux du programme y restent les mêmes, mais les thématiques abordées, les invernant.e.s convié.e.s répondent aux problématiques spécifiques du lieu d’implémentation. Les expert.e.s internationaux.ales sont accompagné.e.s par des talents locaux, des personnes auxquelles les participant.e.s peuvent s’identifier. Pour la première fois cette année (2018) un programme Eve se tiendra à Dakar ! Et l’année prochaine (2019) ce sera au tour de l’Amérique du Nord d’avoir son propre programme Eve. Au total ce sont plus de 3 000 personnes qui ont été formées dans le monde entier.

  • Pour vous, Eve est-il un lieu de libération de la parole ?

Depuis quelques mois on parle de plus en plus de la place des femmes dans la société mais également en entreprise. Il y a une vraie prise de conscience des femmes qui souhaitent parler, montrer qu’elles sont fières de leurs parcours et de leurs réussites. Le programme Eve est centré sur les femmes en entreprise, il ne traite pas du harcèlement ou des violences. Néanmoins l’écoute et la bienveillance qui sont au cœur de notre action peuvent permettre de libérer la parole sur ces sujets.

 

2019-12-20T10:28:47+00:00

Contact Info

361 avenue du Président Wilson | 93200 Saint-Denis