Blog Archives

A l’occasion du Salon des Maires et des Collectivités Locales, qui se tiens du 31 mai au 02 juin 2016 à Paris Porte de Versailles, GRDF et la Fondation Agir Contre l’Exclusion organisent une conférence pour présenter le déploiement de l’opération CIVIGAZ sur plus d’une trentaine de nouvelles communes à partir de septembre 2016.

 

Pour rappel CIVIGAZ s’inscrit dans le cadre du programme gouvernemental de service civique « Transition énergétique, Climat et Biodiversité ». Il est destiné à sensibiliser les utilisateurs de gaz naturel en situation de précarité énergétique à une meilleure maîtrise de leurs consommations d’énergie et contribue à l’insertion sociale et professionnelle de 660 jeunes volontaires en service civique.

Ce mercredi 1er juin 2016, la conférence organisée par GRDF en présence de de Catherine FOULONNEAU, Directeur Stratégie et Territoire de GRDF, et Vincent BAHOLET, Délégué Général de FACE a portée sur la mobilisation des services civiques au service de la transition énergétique et la présentation de l’opération CIVIGAZ.

Leurs interventions respectives ont été suivies d’échange entre Olivier BRESSON, Directeur Délégué Territoire chez GRDF, Frédéric DURAND, Alain BEZIRARD et Benoît RIEHL, élus des villes pilotes, qui sont revenus  sur la mise en place de l’opération CIVIGAZ dans les villes de Saint Etienne, Lomme, Roubaix et Paris. De nombreux jeunes volontaires participant à l’opération étaient eux aussi présents lors de la conférence et ont pu témoigner de leur retour positif et de leur engouement autour de l’opération.

Ces volontaires, recrutés et formés par FACE, sont sensibilisés à la sécurité des installations intérieures par GRDF. Dans chaque ville partenaire, un coordinateur pilote des promotions de 8 volontaires. Ceux-ci agissent en binômes chez les clients ou organisent des actions collectives.

Lors de leur visite, les volontaires sensibilisent les occupants aux économies d’énergie, à la sécurité des installations intérieures gaz (par exemple la vérification des flexibles, l’aération) et remettent un pack comprenant un thermomètre, un calendrier des écogestes et une fiche avec les contacts utiles (associations et relais locaux de lutte contre la précarité).

Pour plus d’information sur le projet CIVIGAZ, retrouvez notre page dédiée.

No Comments

En 2016, la Fondation FACE s’engage dans la lutte contre le surendettement.  

En France, le nombre de dossiers de surendettement ne recule pas et chaque année, ce sont plus de 220 000 dossiers qui sont déposés devant la Commission de surendettement. En 2015, ce sont plus d’1,5 millions de ménages en France qui se trouvent dans une situation assimilable au surendettement.

Malgré les idées reçues, toutes les catégories socio-professionnelles y sont confrontées. Plusieurs études de la Banque de France le démontrent : employés (34 %) et ouvriers (24,3 %) sont fortement concernés par ce problème, de même que les chômeurs/personnes sans emploi (28,7 %), les jeunes (53,1% des 35 à 54 ans), et les moins jeunes (30% des plus de 55 ans). Les accidents de la vie comme la maladie, le divorce ou la perte d’emploi sont les principales causes de cette situation qui reste difficilement anticipable.

Pour stopper cette spirale du surendettement, l’une des solutions à disposition est de réagir rapidement pour ne pas aggraver sa situation. Toutefois, il reste à trouver le bon interlocuteur qui permettra de faire ce qu’il faut et d’envisager les bonnes solutions.

C’est la stratégie choisie par le Plan de lutte contre la pauvreté et l’exclusion de 2009, via le Ministère de l’économie et des finances ainsi que le Ministère de la Cohésion sociale. Il s’est emparé de cette question vitale de la réactivité et du suivi des victimes du surendettement en proposant un nouveau relais clairement identifié : les Points Conseil Budget (PCB).

Nouvel outil créé pour prévenir les parcours pouvant conduire au surendettement, les PCB amorcent une nouvelle approche de l’accompagnement des publics , avec pour objectif la création d’un réseau actif de coopération entre structures engagées.

Deux niveaux d’intervention structurant cette approche sont à retenir :

  • Les PCB1 ont vocation à recevoir du public en recherche d’information et de conseils sur la gestion de leur budget, mais aussi à réaliser des diagnostics budgétaires pour leur proposer différentes solutions (suivi d’un budget prévisionnel, ouverture de droits, aide/médiation aux factures impayées, etc).
  • Les PCB2 servent de soutien aux PCB 1 pour traiter des demandes plus complexes (surendettement, intermédiation multi-créanciers, etc).

En reconnaissance de l’expertise et du savoir-faire de FACE sur l’accompagnement des populations vulnérables, 6 structures du réseau FACE ont été choisies pour intégrer l’expérimentation : FACE Calaisis, FACE Flandre-Maritime, PSPE de Lille, FACE Thiérache, FACE Vosges et FACE Alsace.

Pour plus d’information, contacter Manon Robin, m.robin@fondationface.org

No Comments

Sous le haut patronage de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale, et en présence de Patrick Kanner Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, de Nicolas Grivel, Directeur général de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, et de Gérard Mestrallet, Président de FACE et PDG d’ENGIE, VRAC, Rêv’Elles, l’Association Créative et le Centre Social du Vermandois ont été désignés gagnants de l’édition 2015 du concours « S’ENGAGER POUR LES QUARTIERS ».

 

Les quatre projets lauréats, sélectionnés parmi 12 nominés le 22 mars à l’Assemblée nationale, font bouger les lignes de l’innovation sociale, du développement économique, de l’insertion professionnelle et de la vie quotidienne parmi les 500 quartiers en rénovation urbaine.

 

vrac

PRIX INNOVATION SOCIALE, parrainé par ENGIE 

VERS UN RESEAU D’ACHATS EN COMMUN (VRAC), faire face à la précarité et proposer un autre rapport à la consommation, à la santé et à l’image de soi en achetant groupé, dans l’agglomération lyonnaise.

Découvrir le projet

 

 

revelles

PRIX INSERTION PROFESSIONNELLE, parrainé par le CGET 

REV’ELLES, en Ile-de-France, permet aux jeunes filles de 16 à 20 ans de révéler leur potentiel grâce à des parcours personnalisés.

Découvrir le projet

 

 

 

bus-initiative

PRIX CREATION D’ACTIVITE ET DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, parrainé par VINCI

L’ASSOCIATION CREATIVE en Ile-de-France et son Bus L’initiative pour aller à la rencontre des habitants des quartiers et prendre la route de la création d’entreprise, de l’emploi et de la formation.

Découvrir le projet

 

solidacité

PRIX VIE QUOTIDIENNE ET LIEN SOCIAL, parrainé par l’Union Sociale pour l’Habitat 

Le Centre Social du Vermandois, à Saint-Quentin dans l’Aisne, avec son projet Solidacités ou la solidarité comme réponse contre la précarité.

Découvrir le projet

 

LE GRAND PRIX PARRAINE PAR L’ANRU A ETE ATTRIBUE A L’ASSOCIATION VRAC !
« S’engager pour les quartiers » est un concours national qui concerne exclusivement les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville et plus spécifiquement les 500 quartiers dits ANRU, c’est-à-dire les quartiers rénovés ou en cours de rénovation urbaine. Les projets récompensés doivent avoir un impact économique, social, environnemental ou culturel sur les quartiers. Ces projets montrent en quoi la rénovation urbaine crée de l’innovation sociale, du développement économique et de la cohésion sociale dans les quartiers. Ils valorisent notamment la diversité et la qualité des espaces publics ainsi que la possibilité pour leurs habitants de devenir des citoyens à part entière.
No Comments

Le concours « S’engager pour les quartiers » récompense chaque année des projets pérennes à potentiel qui impactent durablement le développement économique et la cohésion sociale des quartiers.

Un concours d’innovation économique et sociale

Ce concours d’innovation économique et sociale est une initiative de FACE et de  l’ANRU  (l’Agence  Nationale  pour  la  Rénovation  Urbaine), co-organisée en partenariat avec le CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires), l’USH (Union Sociale pour l’Habitat), ENGIE et VINCI, le Fonds Social Européen apportant son soutien.

Le concours identifie des projets et actions facteurs de renouveau économique et social dans les quartiers rénovés ou en cours de rénovation urbaine, développés par des associations, des collectivités locales, des établissements publics et des entreprises. Les projets et actions sélectionnés sont co-construits avec les acteurs locaux, garantissant ainsi  leur  solidité  et  leur  pérennité.  Ils  sont  également  primés  en  fonction  de  leur exemplarité, pour en démultiplier l’impact économique, social et culturel, en les modélisant et en les déployant dans d’autres quartiers.

En 2014, 116 dossiers ont été retenus. Ont concouru des associations, des collectivités locales, des entreprises, des établissements publics et scolaires.

Participez à l’édition 2015 du concours !

Date limite de dépôt : 4 décembre 2015 minuitLogo s'engager pour les quartiers

Qui peut s’inscrire ?
Le Concours s’adresse à toute structure publique ou privée (associations, collectivités, établissements publics, entreprises hors Grands Groupes et filiales), implantée et/ou développant un projet dans les quartiers. Les candidats présentent un projet répondant aux objectifs du concours et aux critères suivants :
• le projet pérenne est développé dans un quartier rénové ou en cours de rénovation urbaine*
• le projet présente un intérêt économique, social ou culturel pour le quartier
• le projet est co-construit par plusieurs acteurs locaux publics et/ou privés
• l’impact du projet (économique, social, culturel) est tangible et mesurable

Les prix nationaux : dotation globale 50 000 €
Le Concours récompense 4 projets nationaux dans les thématiques suivantes :
• « Innovation sociale et sociétale » parrainé par Engie
• « Création d’activité et développement économique » parrainé par Vinci
• « Insertion professionnelle » parrainé par le CGET
• « Vie quotidienne et lien social » parrainé par l’Union Sociale pour l’Habitat
4 prix nationaux d’une valeur de 10 000 euros sont attribués.
Un « Grand Prix 2015 ANRU » d’une valeur de 10 000 euros est attribué à l’un des 4 lauréats nationaux.

Calendrier et sélection
• 4 décembre 2015 minuit : date limite de dépôt des candidatures
• Janvier 2016 : sélection nationale des 12 nominés par le Jury
• Février 2016 : Grand Jury et cérémonie de remise des prix nationaux

Télécharger le règlement
Télécharger le dossier de candidature
Télécharger le flyer
Télécharger la première liste des quartiers et la seconde liste

Contact : concours2015@fondationface.org

 

4 Comments

Au sein de l’entreprise ou en invitant les entreprises voisines, le monde du travail est invité à se retrouver pour partager un moment de convivialité. La Fondation FACE est partenaire de l’événement depuis sa création. C’est après un échange avec Atanase Périfan, fondateur de la fête des voisins, que Gérard Mestrallet, Président de FACE, décide d’initier en 2012 un premier événement à la Défense réunissant plus d’une centaine de salariés et qui préfigurera la Fête des Voisins au Travail, étendue désormais sur tout le territoire.

A l’heure où le management est progressivement interrogé sur sa capacité à motiver et tirer le meilleur parti des ressources humaines, le principe de cette Fête est unique en son genre : de façon simple et spontanée, inviter les collaborateurs d’une même entreprise, d’entreprises voisines ou partenaires, à se rencontrer et à échanger à l’occasion d’un moment convivial. Des solidarités nouvelles, parfois inattendues, peuvent en émerger, qui, d’une façon ou d’une autre seront profitables à tous dans le futur.

N’hésitez pas à organiser un événement en sein de votre entreprise !

Ce mardi 24 février, la ministre de l’écologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal et le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, ont lancé un appel à la mobilisation des entreprises afin que celles-ci s’engagent à recruter des jeunes dans le cadre de missions de service civique sur fond de programme national pour la « Transition énergétique, Climat et Biodiversité »

 

Le 1er Grand Programme de Service Civique porté par FACE avec Unis-Cité

C’est avec Alain Roumilhac, PDG de ManpowerGroup France et administrateur de FACE,  François Chérèque, Président de l’Agence du Service Civique, Marie Trellu-Kane, Présidente d’Unis-Cité et que l’engagement a pu être pleinement pris. Tous les trois ont signé une convention de partenariat au côté des ministres.

Le Président de la République François Hollande avait annoncé lors de sa conférence de presse du 5 février dernier vouloir rendre le Service Civique « universel », et donc pouvoir proposer à terme à plus de 150 000 jeunes de bénéficier de ce dispositif. Aujourd’hui le mouvement est lancé, et en 2015 « 70.000 jeunes seront accueillis en service civique, soit un doublement des effectifs par rapport à l’année 2014″, selon le ministère.

L’objectif de la Fondation Agir Contre l’Exclusion et de l’association Unis-Cité est de mobiliser 5 000 jeunes en service civique pour les trois prochaines années. Afin de soutenir et participer au projet, la « Fondation du Grand Programme de service civique» sera créée sous égide de FACE.

 

Une mobilisation pour les jeunes

Créé par une loi de mars 2010, le service civique permet à des jeunes volontaires de 16 à 25 ans de s’engager pour six à douze mois dans des missions d’intérêt général auprès d’associations, de collectivités et établissements publics (écoles, hôpitaux …). Il donne droit à une indemnité mensuelle de 573 euros, prise en partie en charge par l’Etat.

P1020304La ministre a donné la parole aux jeunes de la Fondation FACE en Service Civique, venus très nombreux, qui ont exprimé leur intérêt quant à leur expérience dans le domaine de la précarité énergétique et leur intention d’agir pour une cause qui se veut écologique et sociale. Pour la ministre de l’écologie Ségolène Royal, « Chaque volontaire sera un ambassadeur de la transition énergétique » et la mise en place de ce projet permettra de répondre au fort désir d’engagement des jeunes.

No Comments

Après délibération du Jury national le 28 octobre dernier, les 12 nominés du Concours S’engager pour les quartiers sont attendus le 27 novembre à l’Assemblée nationale pour être auditionnés. 4 lauréats seront désignés et le Grand Prix 2014 sera décerné.

 

Liste des 12 projets nominés

Nominés pour le Prix Vie quotidienne et Lien social parrainé par l’Union sociale pour l’habitat

  • Scène nationale du Havre – « La tour réservoir » (Seine-Maritime, Hte-Normandie)
  • Avenir enfance – « La galerie bleue » (Nord, Nord-Pas-de-Calais)
  • Compagnons Bâtisseurs – « atelier d’auto-réhabilitation à Villiers-le-Bel » (Paris, Ile-de-France)

Nominés pour le prix Innovation sociale et sociétale parrainé par GDF SUEZ

  • Régie Saddaka – « Le Grand détournement du pain » (Seine-Saint-Denis, Ile-de-France)
  • Ville de Thiers – « Réhabilitation de l’ancien hôpital de Thiers » (Puy-de-Dôme, Auvergne)
  • StudiObjet – Incubateur innovant StudiObjet (Bas-Rhin, Alsace)

Nominés pour le Prix Insertion professionnelle parrainé par le CGET

  • GESSL INES – Garage de l’ESS (Meurthe-et-Moselle, Lorraine)
  • Les Jardins de Lucie – « La Fabrique : de la graine à l’assiette » (Rhône, Rhône-Alpes)
  • Alesie – « Guichet unique pour les clauses sociales » (Charente, Poitou-Charentes)

Nominés pour le Prix Création d’activité et développement économique parrainé par VINCI

  • Rues du développement durable – « Le Crêt de Roch : quartier de l’ESS »  (Loire, Rhône-Alpes)
  • Ville de Nogent-sur-Oise – « Centre d’affaires et d’innovation sociale du Sarcus » (Oise, Picardie)
  • Coopworking – « Plateforme de montage et d’animation de projet » (Loire-Atlantique, Pays de la Loire)

Télécharger la liste des 12 nominés en version pdf

 

Le Concours s’engager pour les quartiers

L’objectif du Concours est de récompenser des projets développés dans des quartiers politique de la ville, et plus spécifiquement les quartiers ANRU, et de montrer en quoi la rénovation urbaine génère de l’innovation sociale, du développement économique et de la cohésion sociale dans les quartiers. En savoir plus sur le lancement du Concours

Ce Concours est co-organisé par FACE et l’ANRU, en partenariat avec le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, l’Union Sociale pour l’Habitat, GDF SUEZ, VINCI Construction et la Fondation Macif. Le projet, promoteur d’innovations sociales des territoires, est soutenu par le Fonds Social Européen.

 

No Comments

Le  jeudi 2 octobre 2014 se déroulera partout en France la seconde édition de la Fête des Voisins au Travail.  Au sein de l’entreprise ou en invitant les entreprises voisines, le monde du travail est invité à se retrouver pour partager un moment de convivialité. 

La Fondation FACE est partenaire de l’événement depuis sa création. C’est après un échange avec Atanase Périfan, fondateur de la fête des voisins, que Gérard Mestrallet, Président de FACE, décide d’initier en 2012 un premier événement à la Défense réunissant plus d’une centaine de salariés et qui préfigurera la Fête des Voisins au Travail, étendue désormais sur tout le territoire.

 

« PME et grandes organisations sont de formidables lieux d’échanges, d’entraide et de cohésion. L’engagement social et sociétal doit contribuer à plus de solidarité interne et externe. » précise Gérard Mestrallet

 

A l’heure où le management est progressivement interrogé sur sa capacité à motiver et tirer le meilleur parti des ressources humaines, le principe de cette Fête est unique en son genre : de façon simple et spontanée, inviter les collaborateurs d’une même entreprise, d’entreprises voisines ou partenaires, à se rencontrer et à échanger à l’occasion d’un moment convivial. Des solidarités nouvelles, parfois inattendues, peuvent en émerger, qui, d’une façon ou d’une autre seront profitables à tous dans le futur.

Par cette initiative, « La Fête des Voisins au Travail » poursuit plusieurs objectifs :

  • prolonger sa vocation d’accélérateur de lien social au profit de tous,
  • accompagner et encourager dans l’ancrage territorial toutes les entreprises, créatrices de valeurs et d’inclusion.
  • répondre à partir d’un événement ponctuel, à un authentique besoin de convivialité, de lien et de solidarité dans l’entreprise,
  • Interpeller chacun sur l’amélioration de son implication solidaire, humaine et durable dans son lieu de travail,
  • Promouvoir et partager les bonnes pratiques auprès du plus grand nombre.

Parmi les nombreuses manifestations organisées partout en France, saluons les entreprises membres du Réseau FACE, investies par ce biais dans une démarche de responsabilité sociale et sociétale propre à leurs valeurs.

En savoir plus : www.fetedesvoisinsautravail.com

 

Légende photo : Les partenaires de la fête des voisins rassemblés pour une photo de groupe lors du lancement presse
Crédits : fête des voisins au travail

 

1 Comment

Dernière ligne droite pour déposer son dossier de candidature et participer au concours  « S’engager pour les quartiers » !

Le concours « S’engager pour les quartiers » récompense chaque année des projets pérennes à potentiel qui impactent durablement le développement économique et la cohésion sociale des quartiers.

Sengager PLQ_cmjnVectCe concours d’innovation économique et sociale est une initiative de FACE (la Fondation Agir Contre  l’Exclusion)  et  de  l’ANRU  (l’Agence  Nationale  pour  la  Rénovation  Urbaine),  co-organisée par le CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires), l’USH (Union Sociale pour l’Habitat) et GDF SUEZ, le Fonds Social Européen apportant son soutien. Attention : date limite de dépôt : mardi 16 septembre minuit !

 

Les prix nationaux : dotation globale 50 000 €

Le Concours récompense 4 projets nationaux dans les thématiques suivantes :

• « Innovation sociale et sociétale »
• « Création d’activité et développement économique »
• « Insertion professionnelle »
• « Vie quotidienne et lien social »
4 prix nationaux d’une valeur de 10 000 euros sont attribués.
Un « Grand Prix » d’une valeur de 10 000 euros est attribué à l’un des 4 lauréats nationaux.

En savoir plus et télécharger le dossier de candidature

Crédits photo : Ville de Pessac www.pessac.fr

4 Comments

logo_laboratioremobiliteinclusiveLa mobilité est un facteur clé d’insertion sociale et de développement économique. En France, 7 millions de personnes, soit 20% des personnes en âge de travailler, rencontrent des difficultés de mobilité.

Fort de son Réseau rassemblant 4 750 dirigeant(e)s d’entreprises, FACE s’implique aujourd’hui avec ses structures locales dans les actions et les études menées sur la mobilité inclusive, en collaboration avec l’ensemble des acteurs du Laboratoire, désormais composé de 15 acteurs issus du secteur privé, public et de la société civile.

Wimoov (anciennement voiture & co) et Total, membres fondateurs du Laboratoire, comptent ainsi à leurs côtés : l’ADEME, l’Adie, le Conseil national des missions locales, FASTT, la Fédération Nationale des Caisses d’Épargne, la Fondation FACE, la Fondation PSA Peugeot Citroën, la Macif, Pôle emploi, Renault, Réunica, le Secours Catholique, Solidarités Nouvelles Contre le Chômage et Jean-Pierre Girault.

Lancé le 13 décembre 2013, le Laboratoire de la Mobilité inclusive a vocation à :

  • Rassembler les acteurs publics, privés et la société civile, concernés par le sujet, pour réfléchir, partager les expériences concrètes, dans une démarche de co-construction
  • Faire émerger le thème de l’accès à la mobilité dans le débat public
  • Fournir des données et analyses objectives pour développer une meilleure compréhension du frein que peut représenter la mobilité
  • Concevoir des solutions de mobilité innovantes, accessibles à tous

Une belle collaboration en perspective donc, aux côtés d’acteurs aussi différents qu’impliqués.

En savoir plus :
www.mobiliteinclusive.com
Télécharger le communiqué de presse
Télécharger le dossier de presse

1 Comment
12

Nos partenaires