Projet ACTIV’2021-03-11T12:32:57+00:00

Project Description


Objectif principal : Créer une synergie entre les structures d’accompagnement et d’orientation des femmes confrontées aux violences conjugales et les entreprises afin de faciliter la réinsertion socio-professionnelle de ces femmes.

Durée : 26 mois

Territoire : Belgique, Espagne, France, Roumanie

Soutenu par :

La pandémie de COVID-19 nous rappelle qu’en temps de crise, ce sont les personnes vulnérables qui sont souvent les plus touchées. Dans le cas des violences conjugales, cette situation sans précédent appelle à la mobilisation. C’est en ce sens que le projet ACTIV entend développer un accompagnement global des femmes confrontées aux violences conjugales pour réduire leur vulnérabilité et ainsi renforcer leur résilience.

A l’échelle européenne, l’étude de l’Agence de l’Union européenne pour les Droits fondamentaux, publié en 2014, considère qu’une femme sur trois est confrontée à des violences basées sur le genre. Lorsqu’il s’agit de violences conjugales, c’est une femme sur cinq qui est concernée. Tout un corpus de textes législatifs existe aujourd’hui pour réguler et accompagner les femmes victimes de violences conjugales. La Convention d’Istanbul attire d’ailleurs l’attention sur l’accompagnement dans la sortie des violences. Selon la Convention, ce processus doit être global : de l’aide psychologique à la réinsertion socio-professionnelle.

Aussi, les femmes victimes de violences conjugales sont confrontées à un grand nombre d’obstacles dans leur retour au travail: la perte de confiance en soi, l’instabilité émotionnelle et matérielle, la difficulté à remplir des demandes administratives complexes, etc… Toutes ces difficultés peuvent être atténuées par un accompagnement global rendu possible grâce aux synergies des acteur.rice.s impliqué.e.s dans la réinsertion socio-professionnelle de ces femmes. Pour autant, on constate aujourd’hui que la collaboration entre ces entités ne permet pas de dépasser ces obstacles.                                                     

C’est en ce sens que le projet ACTIV entend développer la communication inter-structures et le partage d’expériences, de connaissances pour offrir une prise en charge globale et effective aux victimes.

Les expertises des différents partenaires au projet seront nécessaires pour permettre une analyse croisée des enjeux et des défis existants dans les parcours de (ré)insertion socio-professionnelle.

Actions menées

  • Publication d’un guide retraçant les étapes d’un parcours de (ré)insertion socio-professionnelle réussie
  • Création d’un kit pour les structures impliquées dans la (ré)insertion socio-professionnelle des femmes confrontées aux violences conjugales
  • Production d’un livre blanc recensant plusieurs recommandations relatives à l’accompagnement des victimes dans leur retour vers l’emploi, à destination des décideurs.ses politiques, entreprises et des organisations travaillant sur la thématique
  • Sensibiliser aux enjeux de la (ré)insertion socio-professionnelle des femmes confrontées aux violences conjugales
  • Identifier les limites que présentent les mesures actuelles d’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales
  • Identifier les bonnes pratiques existantes au niveau européen et national dans l’accompagnement à la réinsertion socio-professionnelle des femmes victimes de violences conjugales
  • Proposer un cadre d’indicateurs pour le suivi des bénéficiaires aux acteur.rice.s impliqué.e.s dans la (ré)insertion socio-professionnelle des femmes confrontées aux violences conjugales
  • Renforcer les connaissances, principalement des entreprises, acteurs nouvellement impliqués dans les violences conjugales et la (ré)insertion socio-professionnelle
  • Elaborer des outils pédagogiques pour assurer un meilleur accompagnement des femmes victimes de violences conjugales dans leur retour au travail
  • Produire un livre blanc à destination des décideur.se.s politiques, entreprises et organisations travaillant sur la thématique.
  • Acteur.trice.s impliqué.e.s dans le retour au travail des femmes confrontées aux violences conjugales
  • Structures d’accompagnement telles que les centres d’hébergement, les associations d’accompagnement…
  • Les structures d’orientation vers la (ré)insertion socio-professionnelle, les centres d’emploi
  • Les entreprises (plus spécifiquement les managers en charge des ressources humaines)
  • Les femmes confrontées aux violences conjugales