Blog Archives

Dans le cadre du projet Learneet co-financé par le Fond Social Européen, le Ministre Bruno Le Maire a joué le jeu du CV vidéo, créé par FACE, lors du Talent Hub by NQT le 15 novembre dernier.

A cette occasion, le Ministre de l’Économie et des Finances a pu présenter Yassine Abdelmoumen, jeune diplômé à la recherche d’un emploi, inscrit sur facealemploi.tv, première plateforme nationale pour la diversité et l’égalité des chances. 

Retrouvez le CV vidéo de Yassine Abdelmoumen et tous nos autres CV vidéo sur www.facealemploi.tv.

No Comments

C’est très simple ! La taxe d’apprentissage, seule contribution fiscale dont vous pouvez choisir vous-mêmes les bénéficiaires, est la solution. A partir du 1er janvier 2018 et jusqu’au 28 février, vous pouvez vous acquitter de cette taxe auprès de notre Fondation. Pensez-y !

Votre soutien nous permet de développer des actions concrètes, innovantes et de proximité pour faire découvrir l’entreprise, la culture technique et industrielle ainsi que les métiers auprès des jeunes. Il favorise également les apprentissages et le raccrochage scolaire, notamment dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville

 

La taxe d’apprentissage, qu’est-ce que c’est ?

Votre entreprise s’acquittera de la taxe d’apprentissage au plus tard le 28 février 2018. Une partie de cette taxe peut être attribuée à une structure habilitée à la recevoir. C’est le cas de la Fondation Agir Contre l’Exclusion.
La taxe est calculée par rapport à la masse salariale de votre entreprise au cours de l’année civile passée. Votre entreprise doit la verser à un Organisme Collecteur de Taxe d’Apprentissage (OCTA) qui procède à sa répartition entre la fraction régionale (51% – financement du développement de l’apprentissage sur les territoires), le quota (26% – financement des CFA) et le hors-quota (23% – autres organismes habilités). FACE est éligible au versement de la taxe dans le cadre du hors-quota et figure sur une liste nationale des organismes œuvrant pour la promotion des formations technologiques et professionnelles initiales et des métiers (éligibles au titre du 6° de l’article L.6241-10 du code du travail), représentant 26% du hors-quota.

 

Comment est utilisée votre taxe d’apprentissage ?

Au cours de l’année scolaire 2016/2017, la taxe d’apprentissage attribuée à FACE a contribué à accompagner 45 000 élèves dans leur orientation scolaire et la découverte des métiers.

Avec votre appui, la Fondation FACE s’attache depuis 23 ans à créer et renforcer les liens entre l’École et l’Entreprise, à travers notamment :

  • l’engagement contre le décrochage scolaire en accompagnant les élèves tout au long de leur cursus et aux moments clés de leur orientation ;
  • le développement de rencontres avec des professionnel.le.s d’entreprises et la découverte des métiers ;
  • la promotion de l’égalité des chances, notamment au sein des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville ;
  • la promotion de la mixité et la diversité à l’école.

Votre soutien permet de développer des actions concrètes, innovantes et de proximité pour faire découvrir l’entreprise, la culture technique et industrielle et les métiers auprès des jeunes, comme de favoriser les apprentissages et le raccrochage scolaire, notamment dans les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville.

 

Quelques exemples d’actions :

TEKNIK ; programme d’envergure nationale conçu pour favoriser l’orientation scolaire des élèves de la 4ème à la 1ère vers les métiers de 16 filières techniques et industrielles.

Wi-Filles ; initiation aux métiers techniques du numérique destinée aux filles.

Stages de 3ème et Immersions en entreprises ; découverte du monde professionnel, aide à l’orientation.

Discovery ; dispositif d’orientation alternée et d’accompagnement renforcé des élèves.

 

Comment verser votre taxe d’apprentissage à FACE ?

Entre le 1er janvier et le 28 février 2018, versez la taxe d’apprentissage à l’OCTA de votre choix et indiquez Fondation Agir Contre l’Exclusion comme bénéficiaire sur le bordereau de versement.

Fondation Agir Contre l’Exclusion

361 avenue du Président Wilson

93211 La Plaine Saint-Denis cedex

 

Pour un meilleur suivi, retournez-nous le formulaire d’attribution.
Vous trouverez des informations complémentaires sur notre plaquette.

Vous pouvez également nous contacter à l’adresse :

taxe-apprentissage@fondationface.org ou par téléphone au 01 49 22 51 77

 

Nous vous remercions pour votre soutien.

 

Ils nous ont soutenu en 2017 : entreprises

No Comments

 

ALTEN, leader européen de l’Ingénierie et du Conseil en Technologies, accompagne la stratégie de développement de ses clients dans les domaines de l’innovation, de la R&D et des systèmes d’information technologiques.

Fort de cette expertise, ALTEN a mis à disposition des collaborateurs et collaboratrices en mécénat de compétence pour soutenir les actions de FACE dans le cadre du déploiement de ses solutions informatiques.

Le 25 septembre dernier, Eloi de Bressieux, Directeur des Ressources Humaines ALTEN France et Vincent Baholet, Délégué Général de la Fondation FACE ont signé ensemble la convention de mécénat qui lie désormais les deux structures.

 

No Comments

Les lauréats du Concours S’Engager Pour Les Quartiers ont reçu leurs prix mercredi 5 juillet, dans le cadre des Journées d’Echanges des acteurs de la Rénovation Urbaine, à la Grande Halle de La Villette, à Paris. SEVE-Le Bois de Deux Mains, Efficience 59, la Ville de Cusset et BicyclAide ont été désignés gagnants de cette édition 2017. Il s’agit de 3 structures associatives, d’une collectivité locale et d’une coopérative qui portent avec enthousiasme des innovations exemplaires sur les plans économique, social, culturel et/ou environnemental dans des territoires bénéficiant des programmes pilotés par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Parmi elles, SEVE-Le Bois de Deux Mains s’est vu également vu décerner le Grand prix ANRU 2017.

C’est le 4 juillet, dans les locaux de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, à Paris, que le Grand jury du Concours a établi le palmarès final des quatre projets lauréats, choisis parmi 12 nominés eux-mêmes distingués parmi plus de 150 candidats.

Ces quatre projets font souffler un vent de renouveau sur les quartiers en impulsant une dynamique d’innovation sociale, de développement économique local et de cohésion sociale.

 

 

20170705155308__MG_6069_resizedPRIX INNOVATION SOCIALE, parrainé par ENGIE GRAND PRIX ANRU
SEVE-LE BOIS DE DEUX MAINS

L’association travaille à la création d’un chantier d’insertion autour de la seconde vie des livres dans l’agglomération de Soissons (Aisne). L’idée à travers ce projet, baptisé « Le livre solidaire », est de créer des emplois, favoriser la lecture et ainsi lutter contre l’exclusion du fait de l’illettrisme.

Découvrir le projet
Voir la vidéo

 

SEVE-Le Bois de Deux Mains

Mis en place par l’association SEVE en partenariat avec Recylivre, la ville de Soisson et la Fondation Agir pour l’Emploi d’Engie, le projet « Les Livres Solidaires » est un chantier d’insertion qui a pour but de récolter des livres inutilisés.
Les livres en bon état seront repris par Recylivre puis revendus à bas prix dans le nouvel espace livre du magasin SEVE-mobilier, qui vend les meubles issus de l’activité de recyclage du bois déjà en place. Une partie des bénéfices sera reversée à des associations qui encouragent les personnes à lire, une autre permettra de rémunérer le chantier d’insertion.
Les livres en mauvais état seront, eux, transformés en pâte à papier afin d’animer des ateliers créatifs dans les écoles, les centres sociaux, et les maisons pour tous. Cette pâte à papier servira également à la réalisation d’objets complémentaires à l’activité de construction de mobilier de SEVE, ou d’œuvres artistiques uniques destinées à la revente.
Les objectifs du projet sont triples : créer des emplois, agir en faveur du développement durable, favoriser la lecture et ainsi, lutter contre l’exclusion à l’emploi pour cause d’illettrisme, dans un département, l’Aisne, qui est l’un des plus touchés tant par le chômage que par l’illettrisme.
Quartiers d’implantation / quartiers impactés : le quartier des Chevreux à Soissons (02)

 

 

20170705160203__MG_6104_resizedPRIX INSERTION PROFESSIONNELLE parrainé par le CGET
EFFICIENCE 59
L’association a initié la création d’une agence de communication solidaire afin de faire du numérique un tremplin pour l’insertion des publics en difficulté dans les quartiers prioritaires de l’agglomération de Maubeuge-Val de Sambre (Nord). Une initiative co-construite avec des habitants bénévoles.

Découvrir le projet
Voir la vidéo

EFFICIENCE 59

Créée en 2016, par des habitants bénévoles du quartier des Provinces Françaises à Maubeuge, l’association Efficience 59 a placé les questions liées au numérique au cœur de son projet. Un projet imaginé suite à un diagnostic qui a révélé, d’une part, un fort besoin d’accompagner la transition digitale des entreprises, des associations et des publics en difficulté et, d’autre part, la nécessité de diversifier vers le secteur tertiaire les activités des structures d’insertion, traditionnellement axées sur le bâtiment, le nettoyage et les espaces verts.

La solution élaborée par EFFICIENCE prend la forme d’une agence de communication solidaire dont la raison d’être est de permettre à d’autres publics, des femmes et des jeunes, de bénéficier de leviers d’insertion économique via l’activité valorisante de la communication.

L’objectif est de recruter des personnes éloignées de l’emploi, de les remobiliser grâce une activité professionnelle salariée et de les former aux compétences de base du numérique, jusqu’au métier de concepteur multimédia, afin de les amener à la production de services vers les clients de l’agence.

Le public, peu qualifié, peut ainsi acquérir des compétences transférables à tout type de poste et accéder à des emplois durables à l’issue d’un parcours d’insertion valorisant.

Quartiers d’implantation : le quartier des Provinces Françaises à Maubeuge (59)
Quartiers impactés : le quartier des Provinces Françaises et les quartiers QPV de l’agglomération Maubeuge Val de Sambre.

 

 

20170705155515__MG_6082_resizedPRIX ENTREPRENEURIAT ET DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE LOCAL, parrainé par VINCI
LA VILLE DE CUSSET
Dans l’Allier, la Ville de Cusset mobilise les professionnels de son réseau « Made In Cusset » en faveur de l’emploi et du développement économique local.
Objectif : accompagner les habitants du cœur d’agglomération les plus éloignés de l’emploi vers une nouvelle activité.

Découvrir le projet
Voir la vidéo

VILLE DE CUSSET

Dans l’Allier, « Made in Cusset », le label lancé par la Ville de Cusset, en 2014, a permis la mobilisation de 3 réseaux professionnels – entrepreneurs, commerçants et agriculteurs – au service de l’emploi et du développement économique local. Une action spécifique a été engagée dans le quartier prioritaire de la ville en direction des personnes les plus éloignées de l’emploi. La concertation menée avec les habitants, les échanges avec des fédérations professionnelles et des partenaires de l’emploi ont abouti à un plan d’action pour les demandeurs d’emploi du quartier.
Un médiateur de quartier est recruté qui, depuis 2016, rencontre chacun des 552 foyers du quartier pour établir un diagnostic et proposer des solutions sur mesure aux habitants.
A partir des éléments recueillis lors de ce travail de terrain, la Ville a initié un programme en faveur de l’emploi pour 2017. Une journée de l’emploi et des simulations d’entretiens d’embauche ont été organisées ainsi que des job dating thématiques pour sensibiliser les demandeurs d’emplois à des secteurs précis tels que le service à la personne, l’hôtellerie restauration ou encore les métiers du bâtiment.
« Made in Cusset » mobilise et associe la totalité des acteurs du territoire dans une volonté globale de désenclavement du quartier et d’intégration de ses habitants par le retour à l’emploi.

Quartier d’implantation : QPV cœur d’agglomération Cusset
Quartier(s) impacté(s) : Presles et Arcins

 

 

20170705160812__MG_6122_resizedPRIX HABITER MIEUX, BIEN VIVRE ENSEMBLE parrainé par l’Union Sociale pour l’Habitat
BICYCLAIDE
La SCIC déploie des activités autour de la réparation et du réemploi de vélos, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et en région parisienne. Objectif : faciliter la mobilité des personnes à faibles ressources, organiser des ateliers d’autoréparation de vélos dans les quartiers et monter, le projet est en cours, une vélo-école.

Découvrir le projet
Voir la vidéo

BICYCLAIDE

Société Coopérative d’Intérêt Collectif, BicyclAide, déjà à l’origine d’un atelier d’insertion à Clichy, a ouvert en 2015 un atelier de réparation et de réemploi de vélos à Gennevilliers. L’équipe collecte, trie, répare et donne une seconde vie à des vélos destinés au rebut. Ainsi, BicyclAide participe au cercle vertueux de la valorisation des déchets et du réemploi tout en permettant l’accès à ce mode de locomotion à des personnes à faibles ressources.
Dans le même temps, un atelier mobile, équipé d’outils et de pièces détachées se déplace sur la voie publique, en pied d’immeuble ou en entreprise. BicyclAide organise ainsi des animations conviviales d’écologie concrète permettant aux participants d’apprendre à réparer leur vélo et donc à l’utiliser durablement. Les activités de BicylcAide allient donc solidarité, écologie et lien social à partir du vélo.
BicyclAide projette à présent de monter une vélo-école à Gennevilliers pour former les publics à l’usage du vélo en toute sécurité. La vélo-école touchera majoritairement les femmes qui n’ont pas eu accès à cet apprentissage et pour qui elle constitue un véritable outil d’émancipation et d’insertion sociale en donnant accès à un moyen de locomotion écologique, économique et sportif.
Le projet aura aussi un impact sur la vie citoyenne du quartier en insufflant une dynamique positive et en mobilisant de nombreux partenaires.

Quartiers d’implantation : Courtilles Luth à Gennevilliers (92)
Quartiers impactés : Agnettes, Courtilles, Grésillons Voltaire I et Grésillons Voltaire II

 

 

Initié en 2011 par FACE et par l’ANRU, le concours « S’ENGAGER POUR LES QUARTIERS » récompense chaque année des projets développés dans les quartiers bénéficiant, ou ayant bénéficié, d’un programme de renouvellement urbain de l’ANRU. Ces projets montrent concrètement en quoi la rénovation urbaine contribue à générer de l’innovation économique, sociale et environnementale, favorise l’entrepreneuriat et le développement économique territorial et crée de la cohésion sociale dans les quartiers.
Les projets valorisent également la diversité des fonctions et des types d’habitat, l’ouverture sur le reste de la ville, la qualité des espaces publics, la possibilité pour leurs habitants d’être des citoyens à part entière.

No Comments

FACE s’investit actuellement dans un projet ayant obtenu le soutien du Fonds Social Européen et d’AG2R La Mondiale portant sur le maintien et le retour vers l’emploi des seniors : le projet Via l’emploi (plus d’informations ici).
 
Dans ce cadre, nous lançons une enquête nationale afin de mieux connaitre et comprendre les conceptions et les pratiques mises en œuvre par les entreprises ce concernant.
Notre objectif ? A l’issue du résultat de ce baromètre, être en mesure de mieux accompagner et outiller les entreprises sur la gestion des âges.

Ce projet, déployé sur 5 territoires, est mené en étroite collaboration avec les clubs FACE Alsace, FACE Grand Toulouse, FACE Loire, FACE Paris et FACE Sud-Provence.
 
Si vous souhaitez participer à cette enquête, cliquez-ici pour accéder au questionnaire.
Nous vous remercions pour votre contribution !
 
julia

Plus d’informations sur le projet Via l’Emploi : ici
Contact : Julia PAJOT – j.pajot@fondationface.org

No Comments

 

Lancement de la Fondation pour l’Investissement Social et le développement humain (FISO), sous l’égide de FACE

 

 

A l’heure où les politiques publiques intègrent de plus en plus la notion d’investissement social, où de nouveaux indicateurs de développement humain s’affirment partout dans le monde (PNUD), où les entreprises commencent à mesurer leur empreinte sociale et où chacun cherche à évaluer l’impact social de ses engagements, une Fondation va désormais réunir l’ensemble des parties prenantes concernées afin d’évaluer plus et mieux les effets du « Social » sur des bases scientifiques.

Charge d’engagement

Charge d’engagement

plaquette Fiso

Plaquette FISO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Discours du président



No Comments

Description

CIVIGAZ, grand vainqueur du Challenge Innovation KIOZ de GRDF 
Les 7 et 8 décembre 2016 à Marseille, toute l’équipe CIVIGAZ, soutenue par des volontaires de MEDIANCE 13, était présente au Challenge Innovation KIOZ de GRDF pour défendre le projet CIVIGAZ. Nous avons remporté le prix Argent de la catégorie RSE et le prix du Public grâce aux votes massifs des équipes CIVIGAZ sur le terrain. Merci à GRDF, à toutes les structures impliquées dans le projet et, bien sûr, encore un grand bravo aux volontaires !

 

La précarité énergétique touche aujourd’hui en France environ 4 millions de ménages.

GRDF et la Fondation FACE se sont associés pour créer CIVIGAZ, un programme ambitieux de lutte contre la précarité énergétique et de sensibilisation à la sécurité gaz dans les logements. Car s’il est difficile de payer ses factures énergétiques pour de nombreuses familles, il est souvent tout aussi compliqué d’entretenir convenablement ses équipements gaz.

Pendant deux ans et demi, sur l’ensemble du territoire français, 660 volontaires en service civique vont aller à la rencontre des habitants directement chez eux ou à travers des animations collectives. Leur mission, d’une durée de 7 mois, consiste à sensibiliser les ménages modestes sur les différentes façons d’économiser l’énergie, la prévention des fuites de gaz, la qualité de l’air intérieur et, enfin, à les orienter, si besoin, vers des acteurs du territoire suivant les problématiques rencontrées.

CIVIGAZ a l’ambition de sensibiliser 100 000 foyers en situation de précarité énergétique en travaillant avec les collectivités et les bailleurs sociaux

CIVIGAZ est mis en œuvre dans le cadre du grand programme gouvernemental de Service Civique pour la Transition Energétique, le Climat et la Biodiversité initié en février 2015 par Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, le Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, l’Agence du Service Civique, l’association Unis-Cité et la Fondation FACE.

  • Sensibiliser les familles aux éco-gestes
  • Les informer sur la sécurité gaz des équipements intérieurs
  • Faire le lien entre les habitants et les structures existantes sur le territoire
  • Accompagner le projet personnel et professionnel des volontaires en service civique

  • Les ménages rencontrés, sensibilisés aux éco-gestes et à la sécurité gaz
  • Les volontaires en service civique, à travers l’accompagnement au projet d’avenir

Les essentiels du projet

CIVIGAZ_Pantone

Titre du projet : CIVIGAZ – les Services Civiques de la Transition Energétique

Objectif principal : Le projet a pour but de sensibiliser les familles aux économies d’énergie et à la sécurité gaz à l’intérieur des logements

Durée : 2 ans et demi (janvier 2016 à mai 2018)

Territoire : toute la France métropolitaine

Partenaires

LOGO-GRDF_descripteur_RVBlogo-facebookimage_27MEDDE

Clubs FACE impliqués

Découvrez le Programme de Service Civique de la Transition énergétique soutenu et récompensé par GRDF. 23 structures accueillent des volontaires sur tout le territoire français, notamment :

FACE Loire

PSPE Lille Métropole

FACE Paris

Contact

Guillaume Trouille,
g.trouille@fondationface.org

Malgré un dispositif législatif important, les discriminations liées à l’origine persistent, notamment dans la vie professionnelle. Les entreprises éprouvent des difficultés à aborder ce critère, souvent considéré comme sensible. Comment identifier le problème ? Par quelles entrées l’aborder ? Quel positionnement adopter ? Comment communiquer sur cette question en interne et en externe ? Comment agir ? La commission mise en place par FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion) et l’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité) de 2014 à 2016 avait pour but d’accompagner les entreprises sur ce sujet et de concevoir des outils pour passer à l’action.

L’AFMD et la Fondation FACE, ont restitué ces deux années de travaux et ont présenté le guide de bonnes pratiques intitulé « Discriminations liées à l’origine : Prévenir et agir dans le monde du travail », lors de l’événement de clôture organisé lundi 5 décembre 2016, au siège de la SNCF à Saint-Denis.

Destiné aux référent.e.s diversité et manageur.se.s, ce guide possède plusieurs objectifs : combattre les stéréotypes et les discriminations liés à l’origine au sein des entreprises, sensibiliser les entreprises et intermédiaires de l’emploi à identifier les enjeux, les freins et les leviers d’actions possibles sur ce critère de discrimination.

Les professionnels d’entreprises ont pu échanger sur les pistes et bonnes pratiques suite aux interventions de :

– Catherine TRIPON, Directrice des Relations aux Parties Prenantes « Développement Social Durable » et des Partenariats, FACE ;
– Co.Théâtre, présentant leur spectacle intitulé « Label Origine » ;
– Carole DA SILVA, Présidente – fondatrice, AFIP ;
– Wassila Kriche, Responsable Recrutement, Formation et compétences, UNEO ;
– Catherine WORONOFF-ARGAUD, Responsable Politiques Diversité & Mixité, SNCF ;
– Sarah VIGNAL, Project manager, Diversity & CSR HR, BNP Paribas ;
– Mansour ZOBERI, Président de l’AFMD, Directeur de la promotion de la diversité et de la solidarité du groupe Casino.

Retrouvez ci-dessous le guide bonne pratique : « Discriminations liées à l’origine : prévenir et agir dans le monde du travail »

 

No Comments

Le rendez-vous pour promouvoir la mixité dans vos entreprises

Mardi 13 décembre 2016
Mairie de Paris
Inscription et pièce d’identité obligatoires
 

Contexte du projet

Depuis 30 ans, on constate une baisse de la ségrégation professionnelle, cependant le marché du travail demeure un lieu d’inégalités stagnantes pour les femmes (plus grande précarité des contrats de travail, inégalités salariales, taux de chômage plus élevé…)
A ces inégalités se rajoutent des représentations genrées des professions qui découlent de stéréotypes se retrouvant dans l’orientation des élèves.

Afin de favoriser l’égalité des chances et garantir l’égalité des choix à la fois dans l’accès à l’emploi et dans les parcours professionnels, il est important de se pencher sur comment « est raconté le métier ». Le discours peut ne pas être neutre il peut véhiculer des stéréotypes et des préconceptions sur le genre. Cette subjectivité du métier peut être un obstacle à la réalisation professionnelle et personnelle de chacun.e.

Dans le cadre de la nouvelle programmation des fonds européens 2014-2020, la Fondation FACE et sept de ses clubs ont décidé d’élaborer le projet « Raconte-moi ton métier, un métier qui n’a pas de sexe ».

 

Programme

9h00 – Introduction

    • Vincent BAHOLET, Délégué Général de FACE

9h15 – Présentation du projet « Raconte-moi ton métier, un métier qui n’a pas de sexe »
9h30 – Keynote : Etat des lieux de la mixité femmes – hommes

    • Françoise VOUILLOT, Maitresse de conférences en psychologie de l’orientation INETOP/CNAM

10h00 – Ateliers 1: Quiz sur la mixité professionnelle et repérer les stéréotypes

    • Animation : Pauline MALAGUTI, Cheffe de projet Egalité et Diversité FACE Paris ;
      Virginie TIMMERMAN, Chargée de projet égalité, mixité et RSE Fondation FACE

10h25 – Ateliers 2 : Accorder les métiers et offre d’emploi stéréotypée

    • Animation : Christine LOUVET, Chargée de projet FACE Var ; Rémy SKORA,
      Chargée de projet FACE MEL ; Jessica TREGER, Chargée de projet FACE
      Grand Lyon

10h50 – Café

11h00 – Table ronde : Promouvoir la mixité professionnelle dans vos entreprises

    • Antoine CHEREAU, dessinateur de presse
    • Céline GIRY, Responsable Qualité Animatrice Diversité, Energilec
    • Maha MERILHOU, Déléguée Territoriale, Direction Territoriale GrDF Lyon
      Métropole
    • Tasha TEGUIA, Responsable RH et administratif, AUXI’life EUROPE
    • Animation : Catherine TRIPON, Directrice des Relations aux Parties Prenantes & des Partenariats « Développement Social Durable » Fondation FACE

12h30 – Conclusion institutionnelle

 

Inscrivez-vous ici :
Je m’inscris
bandeau_fse_face_ue_sans_baseline

No Comments

Pour renforcer l’agir professionnel des personnes en situation de handicap, la Fondation FACE, les Clubs FACE Gard et FACE Paris ont co-construit depuis 2014, un dispositif innovant d’ingénierie de parrainage, élaboré et mené par des acteurs de l’entreprise.

Cette action financée par le Fonds Social Européen s’articule autour de trois objectifs spécifiques :

Pour les demandeurs d’emploi : favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap en renforçant leur accès au monde du travail et leur employabilité. Par un accompagnement individuel et personnalisé, des conseils, des informations, des visites d’entreprises,… le parrain ou la marraine fait office de guide dans les démarches.

Pour les entreprises : renforcer leur engagement social en facilitant le parrainage de personnes en situation de handicap par leurs collaborateur-trice-s. Le dispositif a permis également que les entreprises disposant de pratiques favorables ou avancées sur l’accompagnement de ce public, puissent partager leur expérience et leur méthodologie d’action auprès d’entreprises moins expérimentées, pour favoriser leur mobilisation en vue de l’insertion professionnelle de ce public.

• Accompagner les acteurs de l’emploi dans la diffusion de nouvelles solutions d’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Ce projet a ainsi permis de développer une démarche de parrainage systémique, centrée à la fois sur le bénéficiaire mais aussi sur les entreprises moins engagées sur l’objet.
L’enjeu de cette démarche va bien au-delà, car cette action touche la délicate question du handicap dans l’entreprise. Les personnes en situation de handicap sont considérées comme « difficiles » à accompagner et sont donc peu (voire très peu) parrainées par les dirigeant-e-s ou collaborateur-trice-s d’entreprises. Cette action de parrainage a démontré l’engagement humain de la part des collaborateur.trice.s d’entreprise, et ce, quelle que soit la « caractéristique » de la personne. En effet, au-delà du parrainage, l’action a permis de dé-stigmatiser la notion de handicap et de considérer ce public comme un autre.

Ce projet a ainsi permis de démontrer que des outils et supports peuvent être mis à disposition des entreprises, afin de renforcer leur mobilisation sur l’enjeu de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

A l’issue de ce projet, un kit pour le parrainage professionnel des personnes en situation de handicap sera diffusé.

No Comments
12345...

Nos partenaires